Programme" Agir ensemble pour mieux vivre sur le haut Maroni"

Objectif global 

Renforcer le pouvoir d’agir des acteurs concernés, en particulier des habitants, en vue d’améliorer la santé et le bien-être des adolescents et jeunes adultes du Haut Maroni (bourg de Maripasoula et villages amérindiens), dans une démarche participative.

 

Objectifs spécifiques

-Mobiliser les acteurs concernés (habitants, autorités coutumières, élus, professionnels et institutions, etc.) agissant sur les déterminants sociaux et environnementaux de la santé (accès à la prévention et aux soins, éducation, formation, loisirs, culture, hébergement, transport, travail, etc.), de part et d’autre du fleuve Maroni, dans un cadre transfrontalier

-Favoriser l’implication des habitants dans les différentes étapes (programmation, suivi, évaluation) et activités du projet

-Créer les conditions de la co-construction, de la mise en œuvre collective et de l’auto-évaluation partagée et continue du présent programme avec les acteurs concernés, notamment à travers l’animation d’un comité de pilotage semestriel et de rencontres régulières dans les villages amérindiens et/ou au bourg de Maripasoula

-Favoriser le développement de ressources individuelles (ex : confiance et estime de soi) et sociales (ex : lien social), la valorisation de connaissances et compétences individuelles et collectives, et l’acquisition de nouveaux comportements de santé (prévention du risque suicidaire)

-Favoriser la création d’environnements et de conditions de vie favorables à la santé, au bien-être

-Contribuer à construire une dynamique territoriale favorable à la santé, au bien-être, à travers le dialogue et les échanges, la mise en réseau des acteurs, le renforcement des synergies (entre les habitants des différents villages, entre les acteurs des villages et du bourg, entre ceux du littoral et de Maripasoula, entre le Haut Maroni et le reste du monde, etc.)

-Faire de ce programme un support et un outil pour transformer les pratiques des acteurs, réorienter les services de santé, et faire évoluer les politiques publiques favorables à la santé

-Créer les conditions pour que ce programme fasse émerger d’autres initiatives favorables à la santé, mises en œuvre par les acteurs concernés 


 Description de l’action 

 

 Activités par objectifs opérationnels

 

 

1       Renforcer les capacités des acteurs concernés (habitants, médiateurs, partenaires, élus) à agir sur les déterminants de la santé des habitants en mobilisant leurs savoirs, savoir-faire et savoir-être

 

·         Création et mise en œuvre d’un parcours de formation-action des médiateurs ADER aux démarches communautaires en santé et à la médiation (accueil, écoute, rôle d’interface…), en mobilisant des ressources internes et externes

·         Échanges de pratiques et d’expériences (formation-action, ateliers, rencontres…) entre les médiateurs et les acteurs du littoral et à l’étranger, en particulier au Brésil

·         Sensibilisation des médiateurs aux problématiques de santé (suicide, addiction, etc.)

·         Sensibilisation des habitants du Haut Maroni volontaires (personnes-ressources et aidants-naturels) aux problématiques locales par des échanges avec les médiateurs et des professionnels de la santé et du social

·         Sensibilisation des professionnels aux représentations sociales et culturelles des habitants du Haut Maroni notamment en matière de santé 

2       Coordonner les actions d’accès à la santé mentale et de promotion de la santé

 

·         Mobilisation des acteurs concernés (locaux, régionaux, nationaux et internationaux) agissant sur les déterminants de la santé des Amérindiens du Haut Maroni, en particulier les acteurs sanitaires, éducatifs, sociaux, et médico-sociaux

·         Poursuite et structuration du travail en réseau avec les partenaires locaux, les habitants, les autorités coutumières, les médiateurs et les équipes mobiles de soins et de prévention du littoral (Équipe Mobile de Psychiatrie, Maison des adolescents, Akatij, etc.)

·         Représentation des habitants et des autres acteurs locaux aux réunions, notamment sur le littoral

·         Organisation de missions mensuelles dans les villages afin de travailler avec les représentants de la communauté (habitants, autorités coutumières, aidants naturels) sur les projets et actions en cours

·         Participation aux réflexions stratégiques menées dans le cadre de groupes de travail mis en place par les acteurs clé de la prévention aux niveaux régional et national

·         Poursuite des actions de plaidoyer pour la santé et le bien-être des habitants du Haut Maroni notamment afin de favoriser leur accès aux droits et à la santé (prévention, soins, promotion)

  

3       Renforcer les actions de médiation sur le terrain

 

·         Repérage, orientation et accompagnement des personnes en difficultés par les médiateurs lors de missions mensuelles sur le Haut Maroni ou au local à Maripasoula

·         Accompagnement et soutien aux initiatives des adolescents et jeunes adultes dans les villages  (ex : organisation d’activités socioculturelles et/ou sportives, animation d’espaces pour dialoguer/ échanger, …)

·         Accompagnement et soutien des acteurs de la promotion de la santé (CHOG, Associations locales, etc.) intervenant sur le Haut Maroni par les médiateurs

·         Animation d’espaces d’échanges et de rencontres avec les collégiens originaires des villages amérindiens internes au collège Gran Man Di Fou, au local d’ADER et dans les villages

 

4           Développer, valoriser et partager les connaissances, les pratiques et les expertises en santé des habitants

 

·         Réflexion avec les habitants sur les concepts, valeurs et représentations autochtones en santé (questionnements autour du bien-être, du mal-être, de la santé mentale, des médecines traditionnelles, de la mort, de la vie, du suicide, etc.), notamment dans le cadre d’ateliers

·         Accompagnement des acteurs concernés à recueillir et analyser les données, notamment épidémiologiques via l'observatoire du suicide, mais aussi socioculturelles via les autres activités

·         Coproduction avec les acteurs concernés d'outils de sensibilisation des professionnels aux représentations sociales et culturelles des habitants du territoire, notamment en matière de santé

·         Valorisation, vulgarisation et partage des connaissances : restitution et diffusion aux partenaires (articles, séminaires, rapports…) et au grand public (communiqués, expositions, films)

 

 

5       Développer des actions de coopération transfrontalière (Suriname et Brésil) et internationale 

 

·         Mobiliser les acteurs frontaliers concernés au Brésil et au Suriname, en lien avec la coopération développée par les institutions (ARS, préfecture, collectivités….) 

·         Tirer les enseignements des actions de prévention du suicide et de promotion du bien-être des peuples autochtones menées par ces peuples et d’autres acteurs dans divers pays (Canada, Brésil…)

·         Identifier les leviers et freins à une coopération renforcée autour d’actions locales pour améliorer la santé et le bien-être

·         Co-construire avec les acteurs concernés des actions locales partagées dans le domaine sanitaire, social, culturel…

·         Renforcer la dynamique territoriale


Comments